La formule est à la fois simple et exigeante : un comédien intervient chaque jour en matinée dans un collège pendant une ou deux semaines, selon un rituel précis qui ménage la surprise, le mystère et privilégie l’écoute libre des élèves. Un poème, et un seul, est lu à chaque intervention sans que soit même mentionné le nom de l’auteur, ce qui serait déjà comme une mise en garde et une mise à distance (le texte et ses références sont cependant laissés à la fin de la lecture).

Il est essentiel que les élèves ne soient pas prévenus de la visite des comédiens, ni de leur identité ou fonction, ceci afin de préserver la magie du moment. L’échange avec les élèves doit se limiter, pendant ce temps d’intervention, à la lecture et à l’écoute du poème. Aucune explication n’est donnée. L'effet de surprise est essentiel. Seules les équipes enseignantes et administratives de l'établissement sont informées.

Le succès auprès des élèves est considérable. Les BIP ont contribué à modifier les représentations des élèves concernés et à susciter chez eux une demande de poésie qui témoigne certes de leur plaisir mais aussi de leur capacité à recevoir et à apprécier les formes littéraires les plus exigeantes.
Le dernier jour, il est enfin possible de dévoiler une part du mystère. Les comédiens se prêteront alors volontiers à une discussion informelle avec les élèves.

L’ATELIER BIP

Un lien avec la documentaliste de l’établissement et le professeur de français est très important pour une meilleure construction du projet au sein du collège.
Le déroulement de l’atelier commence par un travail sur la voix, apprendre à placer son regard et lire à voix haute font partie des apprentissages.
Chacun des élèves doit choisir deux à trois poèmes parmi un corpus de textes d’auteurs du XXème siècle. Ils doivent les apprendre  par cœur afin de commencer le travail de direction d’acteur, d’interprétation et de mise à distance. 
La mise en place de l’atelier BIP sur le temps scolaire est à déterminer avec l’établissement (16 séances d’ateliers de deux heures par semaine, entre novembre et avril).

La 1ère intervention se fait sur deux jours, la semaine avant les vacances d’hiver, dans des écoles primaires du quartier, dans le cadre du lien écoles-collèges.
La 2nde  intervention sur deux jours également lors du Printemps des Poètes dans les mêmes établissements après les vacances d’hiver.
Les élèves du collège se mettront donc en confiance en prenant conscience de jouer devant un public. Ces interventions peuvent se faire dans la médiathèque du quartier, les centres culturelles ou sociales proche du collège. La 3ème intervention se déroule sur une semaine, avant ou après les vacances de printemps, du lundi au vendredi, au collège.

CONTACT
Compagnie Décalages Présents
94, rue des Pyrénées 75020 Paris
Emmanuel Landier (metteur-en-scène)
decalages.presents@orange.fr
Téléphone : 06 62 69 00 85